La RDC prise en tenaille par trois épidémies : Ebola, Rougeole et Choléra

Pendant que les attentions sont focalisées sur l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC), désormais classée comme urgence de santé publique de portée internationale (PHEIC) par l’OMS, d’autres maladies font ravage dans le même pays, Etat-continent.

Il s’agit d’abord de la rougeole qui a déjà tué 1.981 personnes sur 115.000 cas identifiés depuis le 1er janvier, selon les derniers chiffres de l’OMS. L’épidémie d’Ebola à quant à elle, fait 1.676 morts.

D’après le ministère congolais de la Santé, la rougeole touche 23 provinces sur les 26 que compte la RDC. L’Unicef a récemment annoncé une campagne de vaccination visant 67.000 enfants en Ituri, localité doublement menacée par Ebola et des mouvements de population liés à de récentes violences.

«Nous ne disposons que de 74.000 doses de vaccins alors que le besoin est de 94.000 doses», a confié Jean-Pierre Basake, médecin-inspecteur de la province de Kwilu (ouest), où 62 décès sur 2.378 cas de rougeole ont été enregistrés en quatre mois.

Parallèlement à Ebola et à la rougeole, le choléra aussi fait son chemin en RDC, et l’OMS lui attribue un bilan de 279 morts sur 13.100 cas déclarés depuis début 2019.

«Pour les milliers de familles vivant dans des camps de déplacés surpeuplés et insalubres, la menace combinée d’Ebola, de la rougeole et du choléra est sans précédent», a déclaré le nouveau représentant de l’Unicef en RDC, Édouard Beigbeder.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.