Somalie : Le groupe terroriste Shebab perd une ville clé

La Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) a annoncé, mercredi dans un communiqué, avoir repris le contrôle de la ville d’Awdheegle (sud de la Somalie) qui était entre les mains du groupe terroriste Shebab, lors d’une opération militaire menée conjointement avec les forces de sécurité somaliennes.

«La ville est désormais libérée», a déclaré sur un ton de satisfaction, Francisco Madeira, chef de la mission de l’Union africaine (UA), précisant que les forces de sécurité y effectuent des patrouilles, cherchant, entre autres, à protéger les infrastructures stratégiques.

«Cette mission réussie est une nouvelle démonstration des capacités croissantes des forces de sécurité somaliennes et une preuve supplémentaire que, dans les bonnes conditions, l’Armée nationale somalienne (SNA) est capable de mener à bien des opérations antiterroristes et d’assumer la responsabilité de la sécurité de son pays », a souligne Madeira.

Awdheegle est une ville située à 70 km à l’ouest de Mogadiscio la capitale, où l’agriculture est largement développée. Sa reprise devrait déstabiliser le groupe islamiste, dans la mesure où ses combattants s’y étaient réfugiés depuis plusieurs années et le territoire servait de base pour planifier et mettre à exécution leurs actions meurtrières.

Selon l’AMISOM et les forces somaliennes, leur opération se poursuivra dans l’objectif de libérer tous les endroits sous contrôle des shebab.

Ces derniers temps, les Shebab, qui opèrent pour fragiliser le gouvernement somalien (soutenu par la communauté internationale), sèment davantage la terreur en Somalie.

Le 1er août, le maire de Mogadiscio, Abdirahman Omar Osman, est décédé, une semaine après avoir été blessé dans un attentat perpétré par les militants Shebab. Ces derniers avaient mené un attentat suicide contre la mairie, causant sur place la mort d’au moins six personnes.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.