Création d’une nouvelle compagnie pétrolière en Afrique du sud

Le gouvernement sud-africain vient d’annoncer la création d’une nouvelle compagnie pétrolière suite à la fusion de trois entreprises publiques du secteur pétrolier.

Pretoria a acté la fusion de ces trois entreprises pétrolières qui font face à de graves difficultés en termes d’efficacité et de dettes, pour en créer une nouvelle, qui espère-t-on sera plus dynamique.

Cette «mesure va favoriser une gestion efficiente du secteur et donner lieu à plus de compétitivité de l’Etat dans ce segment», soutient le gouvernement de Cyril Ramaphosa.

C’est dans cette perspective que le gouvernement sud-africain a approuvé un projet de fusion de trois entreprises publiques en charge du secteur pétrolier, pour «réduire la dette du secteur, lutter contre une lourde bureaucratie et favoriser la compétitivité des entreprises d’Etat dans ce segment».

La première entreprise concernée par cette fusion est PetroSA, qui possède la raffinerie de gas-to-liquid (GTL) de Mossel Bay et qui est engagée dans l’exploration pétrolière.

PetroSA a déclaré une perte nette de 2,08 milliards de rands (121,9 millions de dollars) et une dette de 1,92 milliard de rands pour l’exercice financier 2018/19.

Les deux autres entreprises qui ont été fusionnées sont la société de développement du gaz iGas et le Fonds stratégique pour le carburant (SFF), qui gère les réserves nationales de carburant.

Ces trois compagnies, rappelle-t-on, font face, depuis plusieurs années, à de graves difficultés de financement et de fonctionnement.

Le communiqué gouvernemental indique qu’une société sera mandatée au cours des prochaines semaines, pour étudier le modèle de gestion le plus viable pour la nouvelle compagnie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.