Algérie-EI-AQMI: Une vingtaine de djihadistes neutralisés

Le ministère algérien de la Défense a annoncé mardi, que 22 djihadistes d’AQMI et de l’organisation de l’Etat Islamique (EI) ont été tués lors d’une vaste opération anti-terroriste menée par les forces de sécurité algériennes au Sud-Est d’Alger.

Cette opération, la plus importante du genre menée par l’armée algérienne depuis des années, indique-t-on de source militaire, visait des combattants de l’organisation algérienne «Jund al-Khilafa» (les Soldats du califat), qui a rompu avec Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) pour faire allégeance à l’État islamique.

Elle démontre que des groupes terroristes affiliés aux franchises d’Al Qaïda et à l’EI, sont toujours présents sur le territoire algérien, malgré les gros moyens humains et matériels déployés par les autorités du pays maghrébin pour les neutraliser.

Les éléments armés qui ont été abattus par l’armée dans la région de Bouira, précisent les mêmes sources, préparaient des attentats contre des objectifs dans la capitale du pays, Alger.

Selon le ministère de la défense, d’importantes quantités d’armes, dont onze pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, ont été saisies lors de cette opération.

Cependant, malgré cette dure frappe, les observateurs n’excluent pas la présence d’autres éléments djihadistes qui s’activent à partir des régions montagneuses surplombant la capitale. La neutralisation de certains djihadistes, ajoutent-ils, ne fait qu’amplifier les craintes de la population face aux menaces terroristes.

Lors de précédentes opérations, l’armée algérienne avait tué, fin avril dernier, cinq islamistes dans le secteur de Tizi Ouzou, en Kabylie, une région connue pour abriter des membres des Soldats du califat, responsables de l’enlèvement et de la décapitation en septembre 2014, de l’alpiniste français, Hervé Gourdel.

Le chef du groupe «Soldats du califat», Abdelmalek Gouri avait été lui-même, abattu, selon des sources algériennes, en décembre par des éléments des forces spéciales.

Les autorités algériennes, de plus en plus conscientes de la gravité de la menace terroriste qui plane sur les régions nord du pays, tentent, tant bien que mal, d’éliminer les groupuscules terroristes en menant des opérations préventives et anticipées dans les régions reculées de la Kabylie.

A propos de Alger © 2015 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.