Maroc : Alstom remporte un contrat de 100 millions d’euros

Le groupe industriel français Alstom a annoncé mardi avoir remporté un nouveau contrat de près de 100 millions d’euros pour la fourniture de plusieurs dizaines de rames de tramway à la ville de Casablanca, un nouvel exploit après celui de la signature du contrat géant portant sur la construction de la première ligne TGV au Maroc.

Le spécialiste français du ferroviaire a précisé, dans un communiqué publié mardi, que ce nouveau contrat était destiné à la fabrication et à la livraison à la capitale économique marocaine de quelque 50 rames du tramway nouvelle génération, dénommé Citadis. Ces dernières seront destinées à circuler sur le nouveau tronçon de la ligne de tramway dont la mise en service commerciale est prévue en 2018.

Le principe de ce contrat avait déjà été acté en mai 2014, lors d’une rencontre à Paris entre Emmanuel Macron, ministre français de l’Economie et son homologue marocain, Moulay Hafid Elalamy.

Le nouveau contrat sera financé à hauteur de 65% par un prêt français via le fonds de la Reserve Pays Emergents (RPE) et, pour le solde, soit 35% par des fonds publics marocains. Malgré son coût important, le projet d’extension du réseau de tramway à Casablanca est perçu par de nombreuses personnes comme une bonne initiative publique. La capitale économique marocaine, avec ses quelque cinq millions d’habitants, a en effet abandonné en juillet 2014 son projet de métro aérien, jugé trop onéreux, pour se concentrer sur un réseau de tramway moins coûteux et plus facile à construire.

Avec plus de 31 kilomètres de voierie ferroviaire, la ville de Casablanca possède aujourd’hui l’un des plus grands réseaux de tramway d’Afrique. Toutefois, pour fluidifier la circulation routière toujours plus importante, Casa Transport, la société responsable du transport public dans la capitale économique marocaine, prévoit de prolonger son réseau de plus de 20 kilomètre d’ici à 2018.

A propos de Casablanca © 2015 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.