Attijariwafa Bank dispute l’acquisition de Barclays Bank Egypt

Le groupe marocain Attijariwafa Bank pourrait faire son entrée en Egypte en rachetant la filiale égyptienne du groupe britannique, Barclays Bank Egypt.

Attijariwafa Bank est en effet candidat pour le rachat Barclays Bank Egypt pour qui la société mère britannique a confirmé son intention de céder ses actifs africains. Plus que cela, le géant anglais compte se désengager complètement de l’Afrique en cédant l’ensemble de ses filiales sur ce continent.

Selon l’agence Reuters, le groupe Barclays veut simplifier sa structure et offrir des «retours sur investissements plus intéressants pour ses actionnaires». Ces filiales africaines seraient jugées peu rémunératrices.

Une nouvelle opportunité pour le groupe marocain qui a déjà raté la reprise de la filiale égyptienne du français BNP Paribas en 2013 et de Piraeus Bank Egypt en 2015. «Nous avons déjà signalé notre intérêt pour l’Egypte à Barclays. Une fois que le processus concurrentiel démarre, nous espérons recevoir la documentation et décider en conséquence », a indiqué Ismail Douiri, directeur général d’Attijariwafa Bank. Le montant du rachat pourrait s’élever à plus de 400 millions de dollars selon des spécialistes.

Barclays Bank Egypt compte 56 agences et près de 127 000 clients en Egypte où elle est active depuis plus de 150 ans. Le candidat marocain à son rachat portera à 25 le nombre de pays où il est présent s’il arrive à percer le marché bancaire égyptien.

Le groupe Attijariwafa Bank est le premier groupe bancaire et financier du Maghreb, avec 7,4 millions de clients et 16 716 collaborateurs. En plus de l’activité bancaire, le Groupe opère, à travers des filiales spécialisées, dans tous les métiers financiers (assurance, crédit immobilier, crédit à la consommation, leasing, intermédiation boursière, conseil…).

A propos de Casablanca©2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.