UE- Afrique Australe: accord économique pour booster les échanges

L’Union Européenne (UE) et la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC) ont signé vendredi un Accord de Partenariat Economique (APE) visant à augmenter les échanges entre les deux zones, une initiative qui s’inscrit dans la volonté de l’UE d’élargir son cercle commercial avec les pays Africains.
Cet accord, axé sur le développement commercial, est le premier du genre avec une région d’Afrique qui poursuit un objectif d’intégration économique. Les six pays faisant partie de la SADC, à savoir le Botswana, le Lesotho, le Mozambique, la Namibie, l’Afrique du Sud et le Swaziland, ont tous pris part à la cérémonie de signature de l’accord qui s’est déroulé dans la ville de Kasane, à l’extrême nord du Botswana.
La signature de cet accord économique garantira de facto aux pays de la SADC un accès de franchise de droits et de contingents au marché européen. L’Afrique Sud, troisième économie du Continent, disposera quant à elle d’un meilleur accès au marché européen étant donné l’accord bilatéral déjà existant entre l’UE et la nation arc-en-ciel.
L’Union Européenne entend bien continuer sur sa lancée en nouant des accords de partenariat économiques avec d’autres régions d‘Afrique. C’est notamment le cas de certains pays d’Afrique de l’Ouest et la Communauté d’Afrique de l’Est. D’après des sources proches du dossier, ces accords commerciaux verront le jour bientôt.
Depuis quelques années, l’Union Européenne multiplie les accords commerciaux et économiques avec les pays d’Afrique et du Moyen-Orient.
Pour les observateurs, cette situation n’est pas anodine. En effet, en s’attelant à la tâche de participer à la stabilité économique des pays qui l’entourent géographiquement, l’UE essaie de faire émerger un environnement socio-économique qui pourrait dissuader les futurs candidats à l’immigration clandestine de quitter leurs régions d’origine. Ces APE ne représentent par ailleurs qu’une des nombreuses facettes de la stratégie adoptée par l’UE pour limiter l’arrivée de migrants clandestins sur le territoire européen.

A propos de Kasane © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.