Save the Children : Près de 26,5 millions d’enfants menacés de malnutrition en Afrique

L’organisation internationale Save the Children d’attirer l’attention sur les 26,5 millions d’enfants qui risqueraient de souffrir de malnutrition, du manque d’eau et de maladie dans les régions africaines touchées par la sécheresse.

«La protection des enfants est mise en danger par les mouvements des familles et communautés à la recherche de travail, nourriture, eau et pâturages pour les animaux», a déclaré David Wright, directeur régional de Save the Children pour l’Afrique australe et orientale, dans un communiqué publié ce mardi 26 juillet.

L’ONG Save the Children tire ainsi la sonnette d’alarme afin que soient prises les meures nécessaires en faveur des régions touchées par la sécheresse, provoqué par El Nino, dans l’est et le sud du continent africain.

Ce phénomène climatique qui survient tous les deux à sept ans affecte le régime des pluies et se traduit aussi bien par des sécheresses que par des inondations. L’épisode d’El Nino en 2015-2016, un des plus violents jamais enregistrés, a provoqué d’importants dégâts dans plusieurs pays, parmi lesquels l’Ethiopie, le Zimbabwe, le Malawi, le Mozambique. Certains ont déjà déclaré l’état de catastrophe naturelle.

Save the Children craint le pire pour ces pays touchés et donc pour les populations, dans la mesure où le courant froid du Pacifique La Nina, qui se caractérise par de fortes précipitations, menace de les déstabiliser davantage.

«Son effet sera ressenti à son maximum dans les mois à venir», a avertit David Wright, annonçant, par la même occasion, un appel à l’aide humanitaire de la SADC, la communauté des Etats d’Afrique australe.

Début juillet, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM), avaient estimé, dans un communiqué conjoint qu’«environ 40 millions de personnes dans l’est et le sud de l’Afrique, seront probablement confrontées à une situation d’insécurité alimentaire suite aux effets du phénomène climatique El Niño.»

La Banque africaine de développement avait annoncé une aide de 549 millions de dollars, en avril, en faveur de 14 pays touchés par El Nino.

 

A propos de Londres © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.