BTP : Le groupe suisse Sika s’implante au Cameroun et à Djibouti

Le spécialiste suisse des matériaux de construction Sika a annoncé mardi dans un communiqué, l’ouverture de deux nouvelles succursales au Cameroun et à Djibouti, portant ainsi à 18, le nombre de ses filiales en Afrique. 

Au Cameroun, «la nouvelle représentation aura pour mission de distribuer des adjuvants pour béton et mortier dans tout le pays et de continuer ainsi à accroître la part de marché de Sika sur le  marché florissant du bâtiment au Cameroun», indique le communiqué. Ses équipes assureront directement la commercialisation de ses produits pour lesquels la société avait recours à des distributeurs locaux depuis dix ans.

Avec la succursale de Djibouti, le groupe suisse Sika ambitionne non seulement de gagner des parts du marché local, mais aussi et surtout d’accéder à l’immense marché limitrophe de l’Ethiopie. «Outre son marché local, Djibouti est un endroit idéal pour accéder au marché éthiopien voisin, qui est l’un des plus importants en Afrique», précise le groupe dans son communiqué.

Basé à Baar dans le nord de la Suisse, le groupe Sika qui est présent depuis 1947 en Afrique, fabrique et distribue des matériaux de collage et d’isolation et d’imperméabilisation destinés à la construction et au bâtiment et à l’industrie automobile.

En 2015, l’entreprise a inauguré des unités de production au Nigeria et en Côte d’Ivoire. Elle a  augmenté ses ventes dans le continent de +22% et comptait 688 salariés sur un total de 17.300 à travers le monde. Le groupe comptabilise 5 milliard d’euros de vente en 2015 à travers le monde.

L’Afrique a bénéficié des apports du géant suisse dans plusieurs projets d’infrastructures phares, tels le Grand théâtre de Rabat, capitale du Maroc, le projet de train rapide du Gautrain en Afrique du Sud et le pont Henri Konan Bédié d’Abidjan en Côte d’Ivoire.

A propos de Baar © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.