Le roi Mohammed VI entame en Éthiopie une nouvelle tournée pour élargir les partenariats du Maroc en Afrique  

Le roi Mohammed VI du Maroc a débuté jeudi une visite officielle en Éthiopie, dans le cadre d’une tournée qui s’inscrit dans une série de déplacements royaux en Afrique, avec pour but de préparer la réintégration prochaine du Royaume au sein de l’Union Africaine (UA).

Après la Tanzanie, le Rwanda et le Sénégal, le souverain marocain a entamé à partir de jeudi une tournée en Éthiopie. Un voyage officiel dans la Corne de l’Afrique qui sera probablement suivi par un autre déplacement à Madagascar, voire dans d’autres pays de l’Afrique Australe.

A travers cette nouvelle tournée, le roi Mohammed VI vise en premier lieu à raffermir les liens diplomatiques avec les partenaires africains du Maroc. Une dé marche qui aboutit dans la majeure partie des cas à la signature d’accords de partenariats embrassant divers domaines.

Que ce soit au niveau économique, politique ou religieux, les récentes tournées du roi du Maroc en Afrique se sont toutes soldées par la conclusion d’accords bilatéraux avec les pays visités. Le déplacement actuel du souverain chérifien à Addis-Abeba ne devrait donc pas déroger à la règle.

Plusieurs partenariats économiques et diplomatiques seront scellés entre les deux pays africains. A cet effet, le souverain marocain est accompagné de plusieurs ministres, personnalités politiques et hommes d’affaires marocains.

Cette importante délégation, outre son objectif officiel de rapprocher diplomatiquement l’Éthiopie et le Maroc, illustre également le grand intérêt  qu’accorde Rabat à ses partenaires africains à la veille du retour du Maroc au sein de l’Union Africaine (UA).

L’institution panafricaine qui siège à Addis-Abeba verra en effet bientôt la représentation du Royaume à son tour de table. Une décision prise par le Maroc 32 ans après avoir quitté l’organisation panafricaine pour protester contre l’admission de la république sahraouie revendiquée par le Polisario avec le soutien de l’Algérie.

A propos de Addis-Abeba © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.