RDC : Deux médias d’opposition fermés émettent à nouveau

Annoncé pour le 15 janvier par les autorités de la République démocratique du Congo (RDC), la réouverture des médias d’opposition, dont le signal avait été coupé, n’a pu être effective que ce lundi 23 janvier.

Aussi, seulement deux médias ont vu leur signal rétabli, contrairement à ce qui avait été promis. «Le signal de Radio liberté et [celui] de CCTV [Canal Congo télévision] ont été rétablis », a déclaré à l’AFP Stéphane Kitutu, directeur général des deux médias. Ces supports appartiennent à l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba qui est actuellement détenu à La Haye, après avoir été condamné par la Cour pénale internationale (CPI).

Les médias d’opposition avaient subi l’interruption de leurs signaux à l’approche de la fin du mandat du président Joseph Kabila, le 18 décembre dernier. Le porte-parole du gouvernement et ministre des Médias, Lambert Mende, avait alors évoqué, à la presse, que la décision découlait de «mesures conservatoires» prises par les autorités de Kinshasa.

La démarche de la réouverture de ces supports entre dans le cadre des mesures de décrispation du climat politique inscrites dans l’accord conclu le 31 décembre entre la majorité et l’opposition en vue de cogérer le pays jusqu’à la prochaine présidentielle. L’accord qui avait été négocié sous les auspices de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a d’ailleurs du mal à être appliqué jusqu’à présent.

Le statu quo continue pour certains signaux qui n’émettent plus depuis quelques mois. Le cas du signal de la radio française RFI, l’une des stations les plus écoutée en RDC comme dans d’autres pays d’Afrique, qui avait été interrompu depuis le 5 novembre dernier, coïncidant avec une manifestation interdite de l’opposition.

D’après l’ONG de défense de la presse Journaliste en danger (JED), sept médias locaux étaient encore fermés entre septembre 2012 et mars 2016, notamment la Radio Lisanga télévision (RLTV), la Radio Liberté Beni, la Radio Lubumbashi Jua (RTLJ), Nyota TV, la Radio-télévision Mapendo, La voix du Katanga et le journal Congo News.

A propos de Kinshassa © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.