L’état de santé de Bouteflika fait reporter la visite en Algérie d’Angela Merkel

La visite de la chancelière allemande, Angela Merkel, ce lundi 20 février en Algérie, a été reportée en raison de l’état de santé du président algérien Abdelaziz Bouteflika, d’après un communiqué de la présidence algérienne publié le même jour.

Le document parle de «l’indisponibilité temporaire» de Bouteflika, due à une «bronchite aiguë». Selon la presse algérienne, c’est la première fois que les autorités algériennes annulent une visite officielle de cette importance. Jusque-là, le chef de l’Etat, bien que malade, savait toujours gérer son «agenda» international, fait remarquer un média.

Agé de 79 ans, le président algérien ne fait plus que de rares apparitions en public depuis qu’il a été victime de l’accident vasculaire cérébral en 2013. Son tête-à-tête avec la chancelière allemande aura lieu à une date ultérieure qui sera convenue par les deux parties, selon le communiqué.

Au programme de la deuxième visite de Merkel en Algérie, après celle de juillet 2008, étaient inscrits plusieurs chantiers touchant à la coopération et à l’économie, avec à l’affiche plusieurs projets concrets de partenariat. La question du rapatriement des sans-papiers abordée lors du déplacement à Berlin du premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, devait aussi figurer à l’ordre du jour.

Bouteflika, cinquième président de la République algérienne démocratique, a été réélu en 2014 pour un quatrième mandat avec 81,5 % des suffrages exprimés. Depuis 2005, son état de santé fait régulièrement l’objet de spéculations dans les journaux algériens. Mais son gouvernement assure qu’il est toujours aux commandes du pays et capable d’assumer ses responsabilités. La prochaine élection présidentielle en Algérie est prévue en 2019.

A propos de Alger© 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.