Gabon : Lancement du Haut Conseil pour les Investissements

Le chef de l’Etat gabonais vient de présider les travaux de la première session du Haut Conseil pour l’Investissement (HCI), une plateforme qui n’est autre qu’un cadre de concertation entre l’Etat et les investisseurs pour relancer l’économie nationale, favoriser la création d’emplois et améliorer les conditions de vie des Gabonais.

Devant de nombreux chefs d’entreprise nationaux et étrangers, venus prendre part au lancement de la première session du HCI ce mardi, Ali Bongo a déclaré que «pour la stabilité et la paix, le plein emploi et l’amélioration des conditions de vie de nos compatriotes, nous devons réformer notre pays avec audace et ténacité.»

Il a exhorté sur une mutualisation des moyens entre le secteur public et le secteur privé et sur la restauration de la confiance entre les deux parties. «Nous avons besoin de vous, vous avez besoin de nous», a-t-il déclaré, expliquant que «nous sommes dans une situation de « win-win », de gagnant-gagnant. Vous avez des recettes, vous avez des gains, vous avez des bénéfices. Très bien. Et nous allons tout faire pour vous aider à faire cela.»

Le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, a souligné à ce sujet que la première session du HCI a justement pour objectif d’«accompagner le Gabon, à partir d’un dialogue public-privé franc, dans la mise en œuvre du Plan de relance de l’économie en stimulant une compétitivité sectorielle adossée à des chantiers structurants.»

Les patrons d’entreprises ont profité de cette occasion pour attirer l’attention des autorités qui ce qui pourrait enfreindre les nouveaux investissements recherchés, notamment la multiplication des taxes ou encore les difficultés d’obtention de visa. Le président du patronat gabonais a soulevé, pour sa part, la question du paiement de la dette intérieure au sujet de laquelle l’Etat gabonais pèche souvent.

Le Gabon est frappé par une crise économique due en grande partie à la chute des cours du pétrole. Le pays mise sur la diversification de l’économie et le retour des investissements pour relancer la croissance. Des réformes sont prévues dans ce sens. La dynamisation du HCI créé depuis 2014 entre aussi dans ce cadre de relever le défi de la crise.

A propos de Libreville© 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.