La Banque mondiale accordera plus de 1,6 milliard de dollars aux pays touchés par la famine

Après les cris d’alarme sonnés par les Nations Unis concernant la famine dans certains pays africains, la Banque mondiale (BM) a décidé d’octroyer une enveloppe de plus de 1,6 milliard de dollars à ces Etats, selon un communiqué publié mercredi par l’institution financière.

«La famine est un fléau qui pèse sur notre conscience collective. Des millions de vies sont en jeu et d’autres mourront si nous n’agissons pas rapidement et résolument», a déclaré le Président du Groupe de la BM, Jim Yong Kim, qui a annoncé en même temps qu’«une action immédiate», mobilisée par la BM a été lancée en faveur de l’Ethiopie, du Kenya, du Nigéria, de la Somalie, du Soudan du Sud et du Yémen, en signe de solidarité.

«Nous nous employons actuellement à réunir une enveloppe financière de plus de 1,6 milliard de dollars pour mettre en place des systèmes de protection sociale, renforcer la résilience des populations locales et maintenir les services fournis aux plus vulnérables», a-t-il indiqué.

Le groupe compte œuvrer avec ses partenaires à différents niveaux d’intervention pour faire en sorte que les familles aient accès à l’eau et à la nourriture. Tout en aidant à répondre aux besoins immédiats créés par la famine actuelle, la BM est consciente que ce fléau aura des effets durables sur la santé de millions d’êtres humains.

Jim Yong Kim a appelé à lutter contre les cause profondes des crises. «Si l’on veut éviter d’autres crises, il faut investir pour lutter contre les causes profondes et les facteurs de la fragilité actuelle et pour aider les pays à renforcer la résilience de leurs  institutions et de leur société.»

Il a aussi exhorté la communauté internationale à «répondre avec la fermeté et la rapidité voulues à l’appel mondial à la mobilisation de ressources lancé par l’ONU pour lutter contre la famine.»

A propos de © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.