Archives des mots-clés : Michel Sapin

Pour Michel Sapin l’avenir du Franc CFA est à décider par les Africains

Le ministre français de l’Economie, Michel Sapin a estimé, vendredi, que le débat sur le Franc CFA revient aux Africains et que la France garde son rôle d’écoute et d’accompagnement. Le Franc CFA «n’est plus la monnaie de la France, il a disparu en Europe», faisait remarquer Michel Sapin lors d’une réunion des ministres des finances de la zone franc ...

Lire la suite »

La Cémac s’oppose à la dévaluation du FCFA

La Communauté économique et monétaire des Etats d’Afrique centrale (Cemac) a écarté toute idée de dévaluation du FCFA (la monnaie commune de la sous-région), contrairement aux rumeurs qui ont circulé ces derniers jours. Les chefs d’Etat de la sous-région, réunis jeudi et vendredi à Yaoundé (Cameroun), en sommet extraordinaire sur la situation économique et monétaire de la zone, se sont ...

Lire la suite »

La France et la Chine créent un fonds commun pour investir en Afrique

La France et la Chine ont signé ce lundi à Bercy, un protocole d’accord pour la création d’un fonds de coopération de 300 millions d’euros devant servir à investir conjointement en Afrique et en Asie. L’accord liant la filiale de la Caisse des dépôts CDC International Capital et le fonds souverain chinois CIC, a été signé en présence du ministre français ...

Lire la suite »

La France annule la dette malienne de 65 millions d’Euros

L’annulation de la dette de 43 milliards de FCFA (65 millions d’euros) du Mali envers la France, annoncée récemment, devrait se concrétiser ce lundi 08 mars à Paris. Paris détenait cette créance auprès de Bamako depuis 1984, une « dette monétaire » d’un montant initial de 229 millions d’euros qui faisait suite à la réintégration du pays dans l’Union économique et monétaire ...

Lire la suite »

Mali : La France met une éponge sur 64,8 millions d’euros de dette

La France a annulé pour 43 milliards de francs CFA, soit 64,8 millions d’euros, de dette du Mali, a-t-on appris vendredi auprès du ministère français des Finances. Paris détenait cette créance auprès de Bamako depuis 1984, une « dette monétaire » dont le montant initial était de 229 millions d’euros et qui faisait suite à l’entrée du pays dans l’Union économique et ...

Lire la suite »