Zimbabwe: le diplôme de doctorat de l’ex-première dame Grace Mugabe de nouveau mise en question

Les autorités anticorruption du Zimbabwe ont émis des doutes sur la légalité du diplôme de doctorat obtenu par l’ex-première dame Grace Mugabe en 2014 à l’Université du Zimbabwe, ressuscitant qui dossier qui avait déjà fait polémique.

En effet, lors de la remise du diplôme controversé, des étudiants ainsi que des opposants au régime de Mugabe  avaient dénoncé l’obtention de ce titre. Selon ces dénonciateurs, non seulement, Grace Mugabe aurait obtenu son doctorat juste en quelques mois après son inscription à l’université, mais aussi son travail en philosophie qui avait pour thème «La modification de la structure sociale et des fonctions de la famille», n’a jamais été rendu public. Habituellement,les universités publiques publient les thèses,totalement achevées, de leurs doctorants.

La Commission anticorruption se donne pour mission de vérifier si ce doctorat a été obtenu dans des conditions requises. Grace Mugabe avait reçu son diplôme des mains de son époux, Robert Mugabe, qui était également chancelier de l’Université du Zimbabwe.

L’ex-première dame qui se fait discrète, depuis la démission de Mugabe de son poste de président, n’a pas encore réagi à l’annonce de cette investigation sur les conditions d’obtention de son diplôme, faite lundi 8 janvier par Phyllis Chikundura, le porte-parole de l’organe chargé de la lutte contre la corruption. «Nous confirmons l’information selon laquelle une enquête a été lancée»,a-t-il lancé.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.