Soudan du Sud/Accord de paix : Des rapports alertent sur l’utilisation d’argent à des fins personnelles

Le comité chargé de superviser la transition au Soudan du Sud, sur fond d’application du dernier accord de paix signé en septembre 2018 à Khartoum, aurait approuvé des dépenses de près de 185 millions de dollars pour l’achat de véhicules, la restauration et rénovation de maisons de plusieurs cadres du pays, rapporte jeudi l’agence Associated Press.

L’agence de presse qui dit avoir consulté des documents, cite des dépenses qui ont été engagées après la signature de l’accord de paix, entre autres, pour l’acquisition de 1.000 véhicules et la rénovation des résidences pour un montant de 135 000 dollars.

Selon des observateurs, uniquement une petite partie des ressources disponibles à Juba est utilisée pour soutenir le processus de paix en cours.

Alors que les autorités sud-soudanaises continuent de presser les partenaires internationaux pour financer l’accord de paix, certains experts craignent que le manque de transparence dans la gestion des finances n’affecte la confiance des bailleurs de fonds.

Justifiant certaines dépenses, le ministre des affaires présidentielles et membre du comité, a déclaré « qu’il y a un budget prévu pour la rénovation des résidences des personnes qui dirigeront le pays ».

Le Soudan du Sud en proie à une guerre civile depuis 2013 a déjà enregistré la mort de 400 000 personnes dans le pays. Près de 60 % de la population est menacée par la faim selon les Nations unies.

Dans un rapport de l’ONU publié mercredi 20 mars, concernant le classement des pays les plus heureux du monde, édition 2019, le Soudan du Sud occupe la dernière place, comme pays le moins heureux du monde.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.