Brazzaville va rapatrier ses étudiants en colère à Cuba

Les étudiants congolais à Cuba qui avaient manifesté dernièrement pour réclamer le paiement de leurs bourses par leur Gouvernement vont être rapatriés à Brazzaville, selon une décision des autorités congolaises.

Fin mars, ces étudiants, 142 au total, avaient violemment réclamé leurs arriérés de bourses devant l’Ambassade du Congo à La Havane. Jusqu’en mars, les étudiants congolais à Cuba accumulaient 27 mois d’arriérés de bourses, selon le ministre de l’Enseignement supérieur, Bruno Jean-Richard Itoua, assurant que 12 mois leur ont été versés après leurs manifestations.

Ils «avaient franchi la ligne rouge. Ils ont manifesté un comportement peu exemplaire. Sur les réseaux sociaux, on a même vu l’un d’eux se battre avec un policier cubain», a déploré Jean-Claude Gakosso, ministre congolais des Affaires étrangères, précisant avoir informé mardi dernier les parents de ces étudiants, que «les autorités cubaines ne souhaitent plus les voir sur leur territoire».

Outre ce motif de comportement «irrespectueux», ces étudiants sont également accusés d’avoir connu «une succession d’échecs aussi bien en médecine que dans l’apprentissage de la langue officielle de Cuba, l’Espagnol».

Aucune date n’a été avancée pour le moment pour leur retour au Congo, mais le ministre Gakosso a assuré que «les conditions de sécurité de ces enfants qui vont revenir au pays seront garanties. Ils seront aussitôt remis à la disposition de leurs parents».

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.