L’ex-président brésilien Michel Temer se rend à la police

Poursuivi pour corruption, l’ex-président brésilien, Michel Temer qui fait l’objet d’une décision de justice ordonnant sa réincarcération, s’est présenté volontairement jeudi à la police fédérale de Sao Paulo (sud-est).

L’ancien président brésilien est arrivé au siège de la police fédérale jeudi après-midi, deux heures avant l’expiration du délai imparti, ont noté certaines sources de presse.

La veille, une cour d’appel de Rio de Janeiro avait ordonné son retour en prison, infirmant du coup une décision de remise en liberté de Temer rendue le 25 mars dernier par un juge de première instance. Les avocats de l’ancien dirigeant brésilien ont immédiatement présenté une demande d’habeas corpus qui lui permettrait d’être à nouveau libéré.

Michel Temer, 78 ans, qui a quitté la magistrature suprême le 31 décembre dernier après un mandat de deux ans et demi marqué par des scandales de corruption, avait déjà passé quatre jours en prison après son interpellation.

La justice brésilienne le soupçonne d’être à la tête d’une «organisation criminelle» ayant détourné jusqu’à 417 millions d’euros (459 millions de dollars). «C’est une surprise désagréable pour moi, mais je me livrerai volontairement demain», avait déclaré Temer mercredi soir devant son domicile à Sao Paulo.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.