Deux pétroliers saoudiens visés par des actes de sabotage dans le détroit d’Ormuz

Deux pétroliers saoudiens ont fait l’objet d’«actes de sabotage» dans le détroit d’Ormuz, par où transitent la majorité des exportations de brut des pays du Golfe Persique, d’après les autorités saoudiennes et émiraties.

A en croire le ministre saoudien de l’Energie, Khalid Al-Falih, les pétroliers saoudiens ont été atteints dimanche vers 6h, heure locale, «dans la zone économique exclusive des Emirats Arabes Unies, au large des côtes de l’émirat de Fujaïrah, alors qu’ils étaient sur le point de pénétrer dans le golfe d’Arabie».

L’un de ces deux navires se dirigeait, pour être chargé de pétrole, vers le terminal saoudien de Ras Tanura, en perspective d’une livraison à des clients américains, a ajouté M. Falih.

Pour sa part, le chef de la diplomatie saoudienne a «condamné un acte criminel» qui constitue une «sérieuse menace» à la navigation maritime et a «une incidence néfaste sur la paix et la sécurité régionale et internationale».

D’après le ministre saoudien de l’Energie, les actes contre ces navires n’ont causé ni victime, ni marée noire, mais ont occasionné «des dégâts significatifs aux structures des deux navires».

Il est à noter que le gouvernement saoudien n’a pas désigné de responsables, ni la nature des actes de sabotage dénoncés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.