La RDC annule le défilé militaire du 30 juin

Le vice-Premier ministre intérimaire en charge de l’Intérieur et de la Sécurité en République démocratique du Congo (RDC), Basile Olongo, a annoncé que le défilé militaire du 30 juin prochain, qui devait commémorer le 59ème anniversaire de l’accession du pays à l’indépendance, n’aura pas lieu.

« Le défilé du 30 juin, jour de l’indépendance en République démocratique du Congo, qui célèbre ce jour-là la fin de la domination coloniale belge, n’aura pas lieu cette année », a déclaré Olongo, précisant que « les autorités ont décidé que la fête soit plutôt organisée en 2020 pour le 60ème anniversaire, le 30 juin 2019 se passera dans la méditation ».

Le président Félix Tshisekedi adressera à cette date un « discours à la Nation » qui sera retransmis par la télévision nationale, la RTNC, toujours selon le vice-Premier ministre intérimaire.

Le dernier défilé militaire remonte au 30 juin 2016. Il avait été organisé à Kindu, la capitale de la province de Maniema (centre du pays) en présence de l’ancien président Joseph Kabila. Si des « raisons d’ordre sécuritaires et politiques » étaient évoquées pour justifier sa non tenue ces dernières années, cette fois-ci, les autorités n’ont avancé aucune justification.

Selon certaines sources, les tueries qui continuent à être perpétrées à l’Est du pays serait à l’origine du report.

L’opposition veut profiter de ce dimanche 30 juin pour faire entendre sa voix de façon pacifique. Le coordonnateur de la coalition Lamuka dans la capitale Kinshasa, Fidele Babala a, dans une lettre signée mercredi 26 juin et adressée à l’hôtel de ville, informé l’autorité urbaine sur une marche engageant les 24 communes de la capitale « à partir de 10 heures ».

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.