Ethiopie : Interdiction de la circulation des motos à Addis-Abeba

Les autorités éthiopiennes viennent d’interdire l’usage des motos à Addis-Abeba la capitale, dans l’objectif de combattre la montée de la criminalité.

«L’administration de la ville d’Addis-Abeba va imposer une interdiction de l’utilisation des motocyclettes dans la ville à partir du 7 juillet», avait annoncé dernièrement le maire d’Addis-Abeba, Takele Uma.

«Cependant, l’interdiction épargnera les personnes qui utilisent des motocyclettes pour exercer des activités dûment enregistrées, pour distribuer des courriers ou des colis postaux, ou dans le cadre de missions diplomatiques», a-t-il précisé.

La mesure a été prise après une récente enquête qui a mis en avant une augmentation de la petite criminalité dans la capitale qui compte plus de 5 millions d’habitants, inquiétant les résidents et les responsables politiques.

L’enquête a révélé «qu’un nombre significatif d’activités criminelles commises dans la ville le sont à l’aide de motos, notamment des vols à l’arraché ou des braquages» dans la capitale.

Sur les réseaux sociaux, des témoignages sont également relayés concernant les vols de sacs, d’ordinateurs et de Smartphones qui deviennent de plus en plus fréquents. Aussi bien des touristes que des locaux sont victimes de ces violences.

Notons que l’utilisation de la motocyclette à Addis-Abeba s’est imposée au fil des années, pour faire face à l’explosion du trafic qui provoque des embouteillages dans de nombreuses routes de la capitale. Plusieurs habitants préfèrent ce moyen de déplacement, plus souple, à la place des transports publics.

Dans le souci de fluidifier ce trafic, le maire de la capitale a également annoncé l’interdiction de circulation dans la journée pour la plupart des véhicules transportant des marchandises.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.