Nouvelle réunion de l’ONU sur l’épidémie d’Ebola en RDC

Une réunion de haut niveau se tient ce lundi à au palais des Nations unies à Genève, pour tenter de trouver une réponse efficace à l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC), où un nouveau cas vient d’être confirmé à Goma, la plus grande ville touchée depuis le début de l’épidémie le 1er août.

Co-organisée par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cette réunion entend «mobiliser encore une fois la communauté internationale pour venir à bout de cette flambée d’Ebola en RDC», selon un communiqué du service presse de l’ONU.

La rencontre qui est présidée par le directeur général de l’OMS, Tedros, et le chef des affaires humanitaires de l’ONU, Mark Lowcock, verra la participation du ministre de la santé de la RDC, Oly Ilunga et de son homologue de la solidarité et des affaires humanitaires, ainsi que du secrétaire d’Etat britannique au développement international, Rory Stewart.

L’OMS précise toutefois que cette réunion ne sera pas en soi une conférence d’appel de fonds, mais plutôt «une conférence pour parler de la réponse, mobiliser davantage la communauté internationale et aussi de parler des ressources financières qui sont indispensables pour finir le travail».

La RDC paie un lourd tribut depuis près d’un an suite à la réapparition du virus Ebola, qui a fait déjà plus de 1.600 victimes. Le dernier cas confirmé à Goma est un homme arrivé dimanche matin par bus en provenance de Butembo, l’un des principaux foyers de la maladie dans la province du Nord-Kivu (est).

Mais les autorités sanitaires congolaises rassurent que le risque de propagation dans le reste de la ville de Goma reste faible, «en raison de la rapidité avec laquelle le patient a été identifié».

Les 18 autres passagers du bus ainsi que le chauffeur ont été identifiés et leur vaccination a commencé dès ce lundi 15 juillet 2019, selon un communiqué du Ministère congolais de la Santé.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.