Le gouvernement sud-africain impose des restrictions d’eau pour éviter la pénurie totale

Les habitants des principales villes en Afrique du Sud se sont vus imposer des mesures de rationnement de l’eau potable, en pleine vague de chaleur, dans l’objectif d’éviter le «Jour Zéro» où l’eau cessera de couler dans les robinets, ont annoncé lundi, les autorités de Pretoria.

« Nous travaillons dur pour éviter le redoutable phénomène du Jour Zéro et nous avons donc annoncé des restrictions d’eau », a fait savoir à la presse à Johannesburg, la ministre de l’Habitat et de l’Eau, Lindiwe Sisulu.

Critiquée de part et d’autre, en l’absence d’une solution appropriée pour faire face aux défis de manque d’eau provoquées par la sécheresse ou le délabrement des infrastructures, la ministre a appelé la population au calme.

«Le changement climatique est une réalité et il affecte l’Afrique du Sud », a-t-elle souligné, ajoutant qu’« il n’y a pas de raisons de paniquer, mais il faut être prudents dans la manière dont nous utilisons l’eau ».

Elle a prévenu que les pluies ne tomberont probablement pas avant décembre, et invité la population de prendre conscience que la « période de saison sèche » est encore longue.

Alors que certains endroits dans le pays ont été déjà privés d’eau ces derniers jours, la ministre devrait annoncer un plan sur l’approvisionnement en eau le mois prochain.

La sécheresse continue de faire des victimes en Afrique du Sud, comme dans d’autres pays d’Afrique australe. Marquée par une faible pluviométrie et une augmentation des températures, elle a, entre autres, ruiné des récoltes et provoqué la mort de troupeaux de bétail. Selon un récent rapport officiel, certains barrages du pays perdent 1% de leurs réserves chaque semaine.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.