Burkina Faso : Kafando entame la préparation des élections de 2015

Le président burkinabè de la transition, Michel Kafando, entame ses premiers contacts avec les acteurs politiques et sociaux, dans le cadre des préparatifs pour les élections générales annoncées pour octobre 2015.

Dès le 6 janvier prochain, le chef de l’Etat aura des entretiens avec les chefs des partis politiques et des organisations de la société civile, comme cela a été mentionné dans son message de nouvel an, adressé à la Nation le 31 décembre 2014.

Michel Kafando avait en effet prévu que les travaux concernant les élections municipales, présidentielles et législatives débuteront au début de l’année 2015.

Afin d’assurer la participation de toutes les forces vives de la Nation, le président de la transition a annoncé dans son discours, la levée de la mesure de suspension qui frappait plusieurs partis politiques, dont le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le parti de l’ex-président Blaise Compaoré qui a été chassé du pouvoir en octobre dernier.

«Pour que tout cela se fasse dans l’esprit de la Charte qui prône l’inclusivité, et dans celui de la réconciliation nationale, j’ai décidé, par mesure de clémence, de lever la suspension à l’encontre des partis politiques frappés par cette décision», a déclaré l’actuel numéro 1 du Burkina Faso. La levée de la suspension sera notifiée aux partis concernés dans les jours à venir, par arrêté ministériel, a-t-il précisé.

Plusieurs partis politiques étaient suspendus pour cause d’«activités incompatibles avec la loi portant charte des partis et formations politiques au Burkina Faso».

Toutefois, le président a prévenu que la «Transition n’aura pas d’état d’âme, s’il advenait que ces mêmes formations politiques s’adonnent à un activisme débordant, au point de menacer la sécurité de l’Etat».

Après les entretiens avec les partis politiques, le prochain rendez-vous dans l’agenda du président aura lieu le 13 janvier dans le cadre de la première réunion du Groupe international de suivi et d’accompagnement de la Transition au Burkina Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.