Maroc : le ministre de la Jeunesse et des Sports démis de ses fonctions

Le ministre de la jeunesse et des sports marocain, Mohamed Ouzzine a finalement été limogé mercredi selon un communiqué du cabinet royal, qui fait état de dysfonctionnements enregistrés dans l’organisation de la Coupe du monde des clubs de décembre 2014 au Maroc.

Selon l’agence de presse nationale marocaine (MAP), cette démission intervient après l’enquête ouverte au sujet des mauvaises conditions de jeu lors d’un des matches de la Coupe du monde des clubs au complexe sportif Prince Moulay Abdellah, à Rabat.

La célèbre compétition interclubs de la FIFA (Fédération Internationale de Football Association), qui devait être programmée entre autres au stade de Rabat du 10 au 20 décembre dernier, a été délocalisée en urgence dans la ville de Marrakech. Le terrain du complexe Moulay Abdellah avait en effet été submergé par de fortes précipitations, ce qui a eu pour effet de compliquer la rencontre sportive.

Le scandale de la pelouse détrempée et des défauts de drainage avait eu comme conséquence la suspension immédiate du ministre de la Jeunesse et des sports en attendant la fin de l’enquête. Cette dernière a conclu en la responsabilité politique et administrative directe du ministère de la Jeunesse et des Sports. Responsabilité partagée par l’entreprise en charge des travaux de la pelouse, qui a également été pointée du doigt dans les dysfonctionnements enregistrés lors de ce tournoi.

Les raisons invoquées par les enquêteurs portaient notamment sur la qualité des travaux réalisés dans ce complexe sportif, mais aussi et surtout l’aménagement de la pelouse qui ne respectait pas le cahier des charges.

Cet incident malheureux avait suscité une vive polémique dans les médias locaux, qui ont évoqué une «  honte » nationale et réclamé des comptes, sachant que les travaux de rénovation du stade de Rabat pour abriter cette compétition internationale ont été évalués à quelque 20 millions d’euros.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.