USA-UA : Moussa Faki regrette profondément la suspension de la contribution américaine à l’OMS

Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a jugé ce mercredi, «profondément regrettable» la décision des États-Unis de suspendre leur contribution au budget de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

«La décision du gouvernement américain de suspendre sa contribution financière à l’OMS est profondément regrettable», a déclaré le chef de l’exécutif de l’Union africaine sur son compte Twitter, assurant que «notre responsabilité collective qui consiste à permettre à l’OMS de remplir son mandat n’a jamais été aussi urgente».

Le président Donald Trump a mis à exécution dans la nuit de mardi à mercredi, sa menace de couper les vivres à l’OMS, qu’il accuse de «mauvaise gestion» et de «dissimulation » des informations  dans cette pandémie lors de son apparition fin 2019 en Chine.

La décision de Trump a également suscité la réprobation du patron de l’ONU, Antonio Guterres, de la Chine, de l’Union européenne et de l’Allemagne.

De son côté, le Fonds monétaire international (FMI) a jugé mercredi «essentiel» le soutien des pays donateurs à l’Afrique frappée par une «crise sanitaire et économique sans précédent» avec la pandémie du coronavirus.

Contrairement à la crise financière mondiale de 2008 ou l‘épidémie d’Ebola, «aucun pays (d’Afrique subsaharienne) ne sera épargné», a prévenu le directeur Afrique du FMI, Abebe Aemro Selassie, lors d’une conférence de presse retransmise mercredi sur les réseaux sociaux.

Par conséquent, a-t-il ajouté, «le soutien des partenaires internationaux du développement sera essentiel pour répondre aux besoins de financement, y compris l’allègement de la dette pour les pays les plus vulnérables».

Le FMI a exprimé sa volonté de verser 11 milliards de dollars d’aide à 32 pays d’Afrique subsaharienne qui «ont demandé de l’aide au cours des dernières semaines».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.