Angola : Isabel dos Santos et son mari contestent le gel de leurs avoirs

La femme d’affaires angolaise, Isabel dos Santos et son mari congolais Sindika Dokolo ont sollicité l’annulation du gel de leurs avoirs décidé dans le cadre d’une enquête pour détournement de fonds publics.

«Je confirme que le gel a été ordonné sur la foi de documents que nous considérons comme des faux (…) falsifiés par la justice angolaise (…) dans le seul but de permettre une telle mesure », a expliqué début mai, l’avocat du couple, Walter Tondela, accusant le procureur général d’avoir « délibérément trompé la justice».

La fille de l’ancien président Jose Eduardo dos Santos (1979-2017) et son époux sont accusés par la justice et le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) d’avoir pillé les caisses de l’Angola pour fructifier leurs affaires privées.

Selon le parquet général angolais chargé du dossier, ces malversations ont été évaluées par le gouvernement de Luanda à 5 milliards de dollars.

Dans le cadre de leurs enquêtes, les justices angolaise et portugaise ont ordonné récemment le gel des comptes bancaires d’Isabel dos Santos et la saisie de certains de ses avoirs dans les deux pays.

Mais Mme dos Santos, 47 ans, début mai, Isabel dos Santos a affirmé que cette décision était fondée sur la foi d’un faux passeport établi en son nom. Pour cette raison, l’avocat du couple, Walter Tondela, a annoncé mardi qu’il avait saisi le Conseil supérieur angolais de la magistrature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.