Les Etats-Unis exigent les élections présidentielles avant fin 2016 en RDC

L’envoyé spécial des Etats-Unis, M. Russ Feingold, a annoncé ce lundi 9 février lors d’une conférence de presse, le désir du gouvernement américain de voir la RDC respecter sa constitution et l’organisation des élections présidentielles avant 2016.

En mai 2014, c’est John Kerry qui faisait déjà la leçon au président congolais Joseph Kabila, en lui demandant « de respecter la Constitution », en renonçant à briguer un troisième mandat. Ce lundi, c’est M. Feingold qui enfonce le clou.

En visite à Kinshasa, l’émissaire américain pour la région des Grands Lacs, a remis la pression sur le président congolais. M. Feingold aimerait « voir le calendrier électoral complet aussi vite que possible, et que celui-ci confirme en particulier que l’élection présidentielle aura lieu avant fin 2016 ».

Jusque-là, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) n’a publié que le calendrier des élections locales, municipales et urbaines prévues en 2015.

« Nous avons réitéré à maintes reprises la nécessité de publier un calendrier électoral complet. Maintenant avec l’adoption effective de la loi électorale, nous pensons que les conditions sont là pour que ce calendrier puisse être publié. Et j’aimerai particulièrement souligner le fait que ce calendrier devrait inclure d’une manière claire la tenue des élections présidentielles », a déclaré M. Feingold.

Par ailleurs, M. Feingold a fait savoir que l’évocation du manque de financement ne devait pas être une excuse pour ne pas organiser les élections présidentielle. Au sujet du financement des prochaines élections, il a affirmé que son pays avait déjà décaissé 20 millions de dollars américains.

Pour ce qui est de savoir s’il faut tenir des élections locales en 2015, franchement, c’est du ressort du peuple et du gouvernement congolais a conclut M. Feingold a sa conférence de presse.

A propos de Kinshasa © 2014 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.