Don français de 1,3 million d’euros pour les élections au Burkina

La France a promis d’accorder une aide de 1,3 million d’euros au Burkina Faso, en vue de soutenir les prochaines élections législatives et municipales que compte organiser le pays en octobre et en janvier prochains.

«Pour notre part, c’est 1,3 million d’euros qui vont à l’organisation de ces élections. Mais pas seulement, aussi à la société civile pour motiver les Burkinabè à aller voter, les jeunes, les femmes», a déclaré la secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie, Annick Girardin.

Elle estime que les Burkinabè devraient se mobiliser de la même manière pour les élections qu’au moment de l’insurrection populaire d’octobre dernier qui a conduit à la chute de l’ancien régime au pouvoir.

En visite au Burkina Faso, dans le cadre des préparatifs de la prochaine conférence sur le changement climatique à Paris, Annick Girardin a reconnu, suite à son entretien lundi, avec le président burkinabè, Michel Kafando, les réelles difficultés financières du Burkina pour l’organisation des prochaines élections. Elle a donc assuré le président burkinabè, du soutien de la France, mais aussi de celui de la communauté internationale qui veillera à ce que les différents scrutins soient transparents et inclusifs.

La question des élections au Burkina sera aussi abordée au moment de la visite officielle qu’effectuera le président de la Transition en France, du 2 au 5 mai 2015. Durant son séjour, il est prévu que Kafando fasse le point avec son homologue français, François Hollande, sur la transition politique au Burkina Faso qui est à son mi-parcours.

La France se veut un partenaire de choix du Burkina Faso pour soutenir la transition politique qui devrait aboutir à l’organisation d’élections démocratiques. Le calendrier prévoit un double scrutin législatif et présidentiel pour le 11 octobre 2015 et les élections municipales pour le 31 janvier 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.