Côte d’Ivoire : Ouattara n’est pas intéressé par un troisième mandat

Le président ivoirien Alassane Ouattara a réitéré pour une énième fois son intention de céder le fauteuil présidentiel à la fin de son deuxième mandat.

«A l’occasion de mes 75 ans, ceci m’amène à réaffirmer que les institutions de la République qui seront mises en place très prochainement me permettront de prendre congé en 2020»  a-t-il indiqué, mercredi au palais présidentiel d’Abidjan, à l’occasion de ses traditionnels vœux de Nouvel An aux corps constitués du pays.

A croire que son acharnement à faire adopter une nouvelle Constitution dans son pays n’était pas motivé par des intérêts personnels. «Je veux le meilleur pour la Côte d’Ivoire et pour mon peuple. Cette nouvelle Constitution doit être prise comme un acte de responsabilité et d’amour», avait-il affirmé en octobre dernier alors qu’il présentait le projet de cette nouvelle Constitution à l’Assemblée nationale.

Mais l’opposition pour qui cette réforme constitutionnelle reste «une dérive monarchique du pouvoir» et une «manœuvre» d’Alassane Ouattara pour garder le pouvoir, préfère rester encore dans l’expectative, du moins certains adversaires du président. En effet, la nouvelle Constitution, promue en novembre dernier et qui a ouvert la voie à la troisième République, a fait sauter la clause de la limite d’âge.

Toujours est-il que le président Ouattara semble déterminer de se retirer de la vie politique au terme de son deuxième mandat qui s’achève en 2020. Lors de la campagne 2015, il avait d’ailleurs laissé entendre qu’il pourrait même écourter son deuxième mandat et passer le relais à un successeur constitutionnel, au cas où la fatigue et le sentiment du devoir accompli le poussaient dans ce sens.

A propos de Abidjan © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.