Le Kenya expulse 200 citoyens chinois pour commerce illégal

Le ministre kenyan de l’Intérieur, Fred Matiang’i, a signé l’ordre d’expulser du pays 200 citoyens chinois qui «menaient des activités de commerce illégal au Kenya».

«Il est illégal pour des étrangers de faire du commerce local au Kenya» a insisté le ministre qui reproche aux ressortissants chinois d’exercer dans l’un des plus grands marchés de Nairobi la capitale, alors qu’ils ne disposent pas de registre pour faire du commerce dans le pays, ni de permis de séjour valide.

«Le Kenya accueille et valorise les étrangers qui investissent, travaillent et visitent notre pays et continuera à soutenir ceux qui (…) se conforment à nos lois sur l’immigration et le travail », a tenu à préciser le ministre.

L’injonction du ministre a été transmise au ministère des Affaires étrangères pour exécution immédiate. Entre temps, les personnes arrêtées sont sous surveillance et devraient être conduites « à l’aéroport dès que leur pays nous aura envoyé l’avion pour leur rapatriement », a confié le ministre.

Nairobi a accueilli la cinquième édition de la Semaine du commerce avec la Chine du 5 au 7 juin (première phase), puis du 10 au 12 juin (seconde phase), avec plus de 500 exposants présentant des produits haut de gamme fabriqués en Chine.

«Le Kenya est une économie en plein essor qui veut renforcer le commerce bilatéral avec la Chine en organisant des salons ainsi que des réunions d’affaires», a fait savoir un responsable kenyan, ajoutant que «la Semaine du commerce avec la Chine est une plateforme qui nous permet d’échanger des connaissances et des idées qui peuvent promouvoir un partenariat économique fructueux».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.