L’armée nigériane affirme que le chef de Boko Haram tente de s’enfuir, déguisé en femme

L’armée du Nigeria a révélé mardi dans un communiqué, que le chef du groupe Boko Haram, Abubakar Shekau s’est déguisé en femme pour tenter de fuir le théâtre des opérations militaires aux alentours de la forêt de Sambisa.

Shekau «s’enfuit pour sauver sa peau. Il tente désespérément d’échapper au théâtre des opérations, déguisé en femme, dissimulé sous un voile» pour passer inaperçu devant les soldats, a expliqué l’armée qui se base sur des «informations fiables» dont elle dispose.

Après avoir échappé aux opérations de représailles de l’armée nigériane, notamment dans la forêt de Sambisa, Shekau veut désormais s’enfuir, en utilisant un accoutrement de femme. «Pour éviter d‘être repéré, Abubakar Shekau alterne entre les hijabs de couleur bleu et noir. Il a été vu pour la dernière fois dans un hijab noir», rapporte l’armée.

Les forces de sécurité sont donc aux aguets pour ne pas laisser échapper celui qui a déjà causé la mort des milliers de personnes. En même temps, elle continue à solliciter la vigilance et la collaboration de la population.

«Nous implorons également le peuple nigérian, en particulier les habitants des Etats d’Adamawa, de Borno et de Yobe, d’être plus vigilants et attentifs à la sécurité et aux mouvements d’Abubakar Shekau, car lui et ses terroristes pourraient se déguiser en femmes pour s‘échapper» du champ de bataille, précise le communiqué.

 La justice nigériane est en train de juger, actuellement, plus de 1.000 combattants présumés de Boko Haram. Lundi 12 février, un des ravisseurs des lycéennes de Chibok, capturées dans le nord-est en 2014, a été condamné à 15 ans de prison.

Pour le président nigérian, qui s’exprimait ce mardi sur la situation de la lutte contre Boko Haram dans son pays, cette secte tire vers sa fin, grâce, entre autres, aux assauts répétés de l’armée nigériane.

La semaine passée, l’ONU a appelé à la mobilisation internationale pour réunir un montant de 1,5 milliard de dollars qui devrait répondre aux besoins humanitaires des victimes de Boko Haram au Nigeria et dans les pays voisins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.