Le Roi du Maroc entame une visite officielle à Brazzaville

Le Roi du Maroc Mohammed VI entame ce lundi une visite officielle à Brazzaville, la capitale de la République du Congo.

Il s’agit d’une visite de travail et d’amitié au cours de laquelle le Souverain marocain et le chef d’Etat congolais, Denis Sassou-N’Guesso, auront des entretiens qui porteront sur les moyens à mettre en œuvre en vue de renfoncer leurs relations bilatérales, sans oublier les questions régionales et internationales.

D’après un communiqué des autorités marocaines, le Roi Mohammed VI présidera la cérémonie de signature de plusieurs accords et conventions entre les deux pays, dans divers domaines, notamment de l’industrie, des TIC, du commerce, des transports, de l’agriculture et la pêche maritime, de l’énergie, de la santé et de la formation.

Mohammed VI est arrivé samedi à Brazzaville, où il a pris part ce dimanche, au 1er Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Commission climat et du Fonds bleu du Bassin du Congo.

Cette commission a été mise en place à l’initiative du roi marocain lors du Sommet africain de l’Action tenu à Marrakech en novembre 2016, en marge de la Conférence internationale sur le changement climatique (COP22).

La Commission a pour mission de trouver les fonds nécessaires pour le financement des projets portant sur la préservation des forêts et des eaux fluviales du bassin du Congo qui abrite la deuxième plus grande forêt tropicale du monde après l’Amazonie, et d’améliorer les conditions de vie des populations riveraines.

Le sommet a réuni près d’une vingtaine de chefs d’Etat et de gouvernement africains. En sa qualité d’’invité spécial du Sommet, le Souverain marocain a déclaré, dans un discours d’ouverture, que «nous avons une responsabilité collective, la préservation de la biodiversité africaine. L’appauvrissement de ce patrimoine qui nous est commun, engendre de lourdes conséquences sur la vie quotidienne des populations, et nuit au développement socio-économique des communautés qui en dépendent».

Le Souverain marocain, grand défenseur du climat et de l’environnement, a également souligné que «le défi écologique ne doit plus être perçu comme une menace, mais comme une priorité. C’est le sens de notre engagement commun aujourd’hui, un engagement placé sous les principes de la responsabilité partagée et de la solidarité panafricaine».

Mohammed VI a enfin assuré que «le Royaume du Maroc œuvrera sans relâche, et avec détermination pour la concrétisation des grands projets structurants de notre continent ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.