Côte d’Ivoire : Orange victime d’un incendie d’origine criminelle

L’incendie qui s’était déclenché le 30 avril dernier, dans le centre technique d’Orange en Côte d’Ivoire, était « un acte criminel » et non pas un accident, selon le directeur général de l’opérateur des télécoms, Mamadou Bamba, qui a présenté les « premiers résultats de l’enquête menée par les experts avec constats d’huissiers ».

L’enquête montre qu’il ne s’agit pas d’un départ de feu, a fait part Bamba, parlant plutôt d’une attaque des installations techniques, au cours d’une conférence de presse ce lundi 14 mai.

Les experts auraient mis en lumière une action préméditée ; une échelle aurait été retrouvée à la salle souterraine qui héberge l’essentielle des installations réseaux.

Cet acte criminel a eu pour conséquence une surcharge électrique anormale des autres câbles provoquant l’incendie, a précisé Mamadou Bamba.

« Nous regrettons cet incident sans précédent, qui fait suite à une série de sabotages dont nos infrastructures réseau font régulièrement objet », a aussi déclaré le DG.

Comme perturbations provoqués par l’incendie, Mamadou Bambaa déploré des dysfonctionnements importants au niveau des appels fixes, des appels internationaux, d’Internet, voire dans les applications Orange et moi, Orange Money, ainsi qu’au sein de la TV Orange.

Orange Côte d’Ivoire a enregistré une perte de 2 milliards de FCFA en termes d’équipement, suite au sabotage de ses infrastructures. Le rétablissement total de la situation est prévu le 20 mai prochain, à en croire son DG. Pour l’heure, « nous avons rétabli jusqu’à 85% des services impactés par la crise et nous allons rétablir au plus vite les 15% restants aux cours de cette semaine », a-t-il indiqué.

Le numéro un de téléphonie mobile en Côte d’Ivoire, qui a dénoncé un continuel acharnement, compte tenu du fait qu’il est souvent victime d’actes de sabotage et de vol, a« porté plainte devant le procureur de la république et, l’enquête confiée à la police Nationale, notamment la direction de l’informatique et des traces technologies, suit son cours ».

S’adressant aux clients Orange Côte d’Ivoire, Bamba a tenu à les remercier « pour leur confiance ». « Nous mettrons tout en œuvre pour être à la hauteur de cette confiance et souhaitons les rassurer sur notre détermination à respecter notre engagement à leur délivrer des services de qualité », a-t-il rassuré.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.