Prêt de la BAD de 98,2 millions $ au Sénégal pour améliorer ses routes

La Banque africaine de développement (BAD) a accordé au Sénégal, un prêt de 98,2 millions de dollars, destiné à l’amélioration des infrastructures routières, selon un communiqué de la banque rendu public mercredi.

«L’absence d’une infrastructure de transport routier viable est un obstacle majeur à l’intégration régionale et aux échanges commerciaux. Au Sénégal, les régions sud en pâtissent : enclavées, elles ne peuvent bénéficier de la politique de renforcement de la valeur ajoutée des produits du secteur primaire ni s’attaquer aux sources de fragilité », indique la banque dans son document.

Concrètement, ce financement permettra de contribuer au renforcement de l’intégration et au désenclavement des régions sud du Sénégal, et d’améliorer le niveau de service de la route entre Sénoba, Ziguinchor et Mpack. Dans ce cadre, les promoteurs du projet estiment que les coûts du transport, les points de contrôle douaniers et les délais de prise en charge des accidentés de la route, connaitront une baisse.

Il est aussi attendu du projet « d’augmenter la capacité de transformation des produits agricoles et d’améliorer l’accessibilité et les conditions de vie des populations alentour », à s’en tenir au communiqué.

Le coût global du projet s’élève à 197,5 milliards de dollars, cofinancés par la Banque européenne d’investissement (BEI), l’Union européenne et le gouvernement sénégalais, en plus de la BAD.

Le Sénégal venait d’inaugurer en février dernier la route Dinguiraye – Nioro – Keur Ayib, qui a été réhabilitée grâce à un financement de la BAD. Un autre projet, encore en cours, également soutenu la BAD, consiste en la construction d’un pont sur le fleuve Gambie.

Les travaux concernant ce pont, qui devrait mesurer 942 mètres, seront achevés d’ici la fin de cette année, selon une déclaration, la semaine passée, du ministre sénégalais des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Abdoulaye Daouda Diallo. Ce projet qui a nécessité un financement de près de 89 millions de dollars facilitera la circulation entre le Sénégal et la Gambie.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.