La Chine finance une ligne de métro léger en Egypte

Le ministre égyptien des Transports, Hisham Arafat, a annoncé, ce mercredi 16 janvier, un prêt de 1,2 milliard de dollars, accordé par la Banque chinoise d’import-export (China Eximbank), pour financer la construction d’une ligne de métro léger qui va relier Le Caire à la nouvelle capitale administrative.

La somme à rembourser sur cinq ans, avec un taux de 1,8%, sera répartie entre le financement des infrastructures (461 millions de dollars) et l’acquisition du matériel roulant (739 millions de dollars).

Il est prévu que la ligne de métro léger s’étale sur une distance de 68 km. Selon le ministre, cinq entreprises publiques et trois entreprises privées participeront à sa construction qui devrait s’achever d’ici deux ans.

L’Egypte avait annoncé le projet de construction d’une nouvelle capitale administrative, en plein désert, en mars 2015, pour un coût global colossal de 40 milliards de dollars. Des banques publiques et des entreprises de BTP chinoises devaient prendre part à la réalisation de ce projet pharaonique.

La nouvelle ville est située à 48 km, à l’est du Caire. Elle comprendra une vingtaine de quartiers résidentiels pour près de 7 millions d’habitants, un aéroport international et plusieurs infrastructures modernes. Les autorités égyptiennes avaient alors évoqué « une capitale d’envergure mondiale ».

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.