L’état d’urgence au Soudan réduit à six mois

L’état d’urgence décrété au Soudan sera en vigueur pour six mois au lieu de 12 mois, ont décidé hier lundi, les députés soudanais, réunis en plénière pour se prononcer sur le décret du président Omar el-Béchir.

Le président soudanais qui fait face à sa plus sérieuse contestation depuis son accession au pouvoir il y a 30 ans, avait décrété le 22 février un état d’urgence d’un an dans tout le pays. L’idée était de mettre fin aux manifestations quasi-quotidiennes réclamant sa démission.

Une Commission parlementaire avait été alors créée pour examiner ce décret, et avait suggéré de raccourcir l’état d’urgence à six mois au lieu d’un an.

Lundi, le parlement, dominé par le parti présidentiel au pouvoir, a approuvé cette recommandation. «Un état d’urgence de six mois a été approuvé à la majorité», a déclaré le porte-parole du Parlement, Ibrahim Ahmed Omer, après un vote sur le décret présidentiel.

Les protestations au Soudan ont éclaté le 19 décembre après la décision du Gouvernement de tripler le prix du pain dans un pays en plein marasme économique.

Selon un bilan officiel, 31 personnes sont mortes depuis le début des manifestations. L’ONG Human Rights Watch (HRW) fait état de son côté, de 51 morts.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.