Paris et Addis-Abeba signent un accord « inédit » de défense et de sécurité

La France et l’Ethiopie ont signé ce mardi à Addis Abeba, plusieurs accords de coopération dont celui concernant la défense et la sécurité, à l’occasion de la visite du président français, Emmanuel Macron en Ethiopie à l’invitation du Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed.

Lors d’une conférence de presse, à l’issue d’un entretien entre les deux responsables, Macron a parlé d’un accord «inédit, signé avec un dirigeant qui a décidé de construire la paix dans toute la région et de lutter avec force contre le terrorisme et contre toutes les formes de menace».

«Cet accord inédit de coopération de défense offre le cadre d’une coopération renforcée et ouvre notamment la voie à un accompagnement spécifique de la France sur la mise en place d’une composante navale éthiopienne », a-t-il indiqué.

«Plus largement, il offre un cadre à notre coopération en matière aérienne, au partenariat entre nos troupes et une perspective en termes de formation et d’équipement », a poursuivi le président français.

Dans la foulée, Emmanuel Macron a annoncé un prêt de politique publique de 85 millions d’euros assorti d’une assistance technique de 15 millions octroyés par l’agence française de développement (AFD) pour soutenir l’ouverture de l’économie éthipienne.

De son côté, le Premier ministre éthiopien a affirmé que la coopération et l’amitié entre son pays et la France n’était pas «une coopération de court terme mais une coopération stratégique » et une « vision de long terme ».

Depuis son arrivée au pouvoir en avril 2018, ce chef de gouvernement, qualifié de réformateur, a suscité un fort engouement non seulement dans son pays, mais également chez ses partenaires internationaux.

Le président français qui a entamé sa tournée en Afrique de l’Est, lundi, par Djibouti, achèvera son périple jeudi au Kenya.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.