Ryad appelle à la tenue d’un sommet des Etats du Golfe suite aux attaques de drones

Le roi Salman d’Arabie saoudite a convié samedi dernier les autorités des Etats du Golfe à un sommet d’urgence pour débattre des retombées des attaques de drones menées quelques jours auparavant, par des factions yéménites houthies, contre deux puits de pétrole saoudiens.

Le gouvernement saoudien, qui s’est dit prêt à réagir, a appelé samedi dernier à la tenue d’un sommet de la Ligue arabe et du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) suite au sabotage de navires dans le Golfe et d’attaques visant des stations de pompage sur le sol saoudien.

Ces deux sommets extraordinaires auraient lieu le 30 mai prochain à La Mecque «pour discuter de ces agressions et de leurs conséquences sur la région», d’après l’agence de presse officielle saoudienne SPA.

Il s’agit «de se consulter et de se coordonner avec les dirigeants frères» à propos de «tous les sujets susceptibles de renforcer la sécurité et la stabilité dans la région».

Toujours selon l’agence SPA, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane a échangé au téléphone avec le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, au sujet de mesures à prendre dans le but de renforcer la sécurité dans la région.

Rappelons que les insurgés houthis soutenus par l’Iran et contrôlant d’importantes zones au Yémen ont revendiqué mardi dernier une attaque dans la région de Ryad. Effectuée avec des drones, elle avait pris pour cible deux stations de pompage d’un oléoduc reliant l’est à l’ouest de l’Arabie saoudite.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.