Présidentielle au Malawi : Peter Mutharika réélu de justesse

Le chef d’Etat sortant du Malawi, Peter Mutharika, a remporté la présidentielle du 21 mai avec 38,57 % des voix, contre 35,41 % pour le chef de l’opposition, Lazarus Chakwera, a annoncé la Commission électorale (MEC) dans la soirée du lundi 27 mai.

Quoi que l’avance de Mutharika sur son rival ne soit que de 3 % environ, le président sortant a bénéficié du code électoral qui prévoit un scrutin en un seul tour, avec une majorité relative pour l’emporter. Le vice-président sortant Saulos Chilima est arrivé troisième avec 20,24 % des voix, toujours selon les résultats officiels.

Le Parti démocratique progressiste (DPP) de Mutharika est également arrivé en tête des législatives avec 62 des 193 sièges, devant le parti du Congrès du Malawi (MCP) de Chakwera qui a obtenu 55 sièges.

Les résultats de la présidentielle ont été proclamés avec deux jours de retard, suite à des soupçons d’irrégularités. La proclamation avait été suspendue samedi par un tribunal, en raison d’une requête du MCP qui accusait le pouvoir de truquer les résultats entachés, selon le parti, de nombreuses anomalies. La justice a levé l’injonction lundi, autorisant ainsi la commission électorale à communiquer ses résultats.

Au pouvoir depuis 2014, Peter Mutharika qui revendique des prouesses en matière d’infrastructures du pays, dirigera encore le pays pendant cinq ans. « Nous avons toujours su que nous allions gagner à cause du développement qu’a connu le président Mutharika au cours des cinq dernières années », a souligné Nicolus Dausi, membre du DPP et ancien ministre. « Nous avons un autre mandat pour cinq années de développement, de paix et de stabilité », a-t-il ajouté, satisfait.
 

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.