La pollution plastique coûte annuellement 20 millions $ à l’Etat tunisien

La Tunisie pourrait économiser la somme de 20 millions de dollars chaque année, à réinvestir dans des secteurs de croissance, si le pays endiguait la pollution plastique, révèle le dernier rapport du Fonds mondial pour la Nature (WWF) intitulé «stoppons le torrent de plastique».

Selon ce rapport, l’économie tunisienne perd environ 20 millions de dollars annuellement à cause de la pollution plastique, précisant que les Tunisiens déversent 80.000 tonnes de déchets plastiques dans la nature, soit 20% de la totalité des déchets plastiques jetés dans la nature en Méditerranée.

«Bien que son industrie des produits en plastique soit petite par rapport aux autres pays méditerranéens, la Tunisie est le quatrième consommateur de produits en plastique par habitant dans la région », constate amèrement le WWF dans son rapport.

Le fonds mondial pour la nature souligne  que dans la région méditerranéenne, neuf sites, y compris les principales destinations touristiques, ont été identifiés comme les zones les plus contaminées.

Dans ce rapport WWF alerte sur un échec général des pays méditerranéens à gérer leurs déchets plastiques. Un échec qui contribue de manière significative à des niveaux record de pollution plastique en Méditerranée et coûte à l’économie régionale près d’un demi-milliard d’euros chaque année en plus des dégâts sur les océans et la nature, ajoute la même source.

WWF se dit inquiet face à cette situation, estimant qu’à cette allure, la production de déchets plastiques dans la région devrait quadrupler d’ici 2050.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.