Un opposant arrêté au Nigeria pour avoir appelé à une révolution

Les services de sécurité nigérians ont confirmé ce dimanche l’arrestation de l’opposant Omoyele Sowore, accusé d’avoir appelé à la «révolution» au Nigeria.

Candidat du Congrès d’action africain (AAC) à la dernière élection présidentielle et directeur de publication du site web «Sahara Reporters», Omoyele Sowore avait appelé via Twitter, à une marche ce 05 août à Abuja, ajoutant que le Nigeria avait «besoin d’une révolution pour les oppressés qui veulent la liberté et ne plus être sujets à l’oppresseur».

Dans une vidéo publiée le 29 juillet 2019, il estimait aussi que les Nigérians veulent «un processus révolutionnaire très propre, rapide, succinct et chirurgical. Que nous mettions fin aux manigances du gouvernement, que nous mettions fin à l’oppression, à la corruption du gouvernement».

Devant la presse ce dimanche, le porte-parole du Deprtament of State Services (DSS), Peter Afunaya, a confirmé l’arrestation de l’opposant, dont certains disaient avoir disparu.

«Il a dépassé les bornes» et «la DSS ne va pas rester les bras croisés et regarder quelqu’un mener un soulèvement et menacer la paix dans notre cher pays», a déclaré Afunaya à la presse. Il est également reproché à l’opposant d’avoir été en contact avec des acteurs étrangers pour déstabiliser le Nigeria.

Omoyele Sowore est connu pour être un virulent opposant au régime du président Muhammadu Buhari. Sur son site d’information, il a pris l’habitude de publier des enquêtes mettant en lumière les défaillances de l’Etat et de l’armée.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.