RDC : Deux premiers cas Ebola confirmés dans le Sud-Kivu

Le gouverneur du sud Kivu, Theo Ngwabidge a confirmé dimanche la présence d’Ebola au Sud Kivu après la découverte de deux cas  confirmés en Territoire de Mwenga à plus de 100 kilomètres de Bukavu.

Lors d’une conférence de presse, le gouverneur a expliqué qu’«avec le cas qui est positif aujourd’hui, nous déclarons effectivement la présence de l’épidémie du virus Ebola au Sud Kivu».

«Avec nos partenaires sanitaires, nous nous y mettons et espérons que l’enfant qui est contaminé, avec les soins qui lui sont prodigués, pourra peut-être guéri», déclare le gouverneur du sud Kivu, précisant que la mère de l’enfant âgée de 24 ans, venue du Nord-Kivu, est décédée.

Le gouverneur qui s’exprimait à l’issue d’une réunion de crise de la commission chargée de la riposte contre la maladie Ebola au Sud-Kivu, a indiqué les dispositions sont prises pour renforcer la surveillance au point d’entrée avec les pays limitrophes.

«Nous tenons à rassurer les provinces limitrophes et les pays voisins que toutes les mesures sont prises pour renforcer la surveillance au point d’entrée et de contrôles sanitaires et nous les rassurons de notre collaboration permanente à travers les services spécialisés», a-t-il dit.

Des équipes de coordination de la riposte sont déjà à Bukavu pour appuyer la lutte engagée localement.

Déclarée le 1er août 2018, l’épidémie de fièvre hémorragique a longtemps été cantonnée aux régions rurales du Nord-Kivu (essentiellement Beni et Butembo) et en Ituri voisine. Deux cas ont été néanmoins signalés dans l’Ouganda voisin.

Début août, une femme proche d’un orpailleur décédé quelques jours plus tôt à Goma dans la province voisine du Nord-Kivu, avait été mise en quarantaine avec quatorze autres personnes de sa famille. Les tests effectués sur ces 15 cas suspects s’étaient ensuite révélés négatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.