Soudan : Le Conseil souverain et le nouveau Premier ministre désormais investis

Le général Abdel Fattah al-Burhane, qui dirigera le Conseil souverain au Soudan, a prêté serment ce mercredi, et Abdallah Hamdok a été investi Premier ministre.

Le Conseil souverain, qui remplace le Conseil militaire de transition, est l’organe censé mener la transition pendant un peu plus de trois ans. Il a été formé le mardi 20 août et est composé de cinq militaires et six civils dont le nouveau Premier ministre.

Désormais, le Soudan ne sera plus dirigé exclusivement par des militaires, quoi que l’armée sera à la tête de la nouvelle instance pendant 21 mois avant de céder la place à un civil pour le reste des 39 mois de transition prévus.

La transition vers un pouvoir civil est née d’un accord historique entre les militaires et le mouvement de la contestation qui a été à l’origine de la destitution du président Omar el-Béchir en avril dernier. Cet accord a été officiellement signé le 17 août dernier.

L’économiste Abdallah Hamdok, un ancien collaborateur des Nations unies, dirigera, pour sa part, un gouvernement de transition. Une annonce relative à la nouvelle équipe gouvernementale est attendue pour le 28 août prochain.

La population attend, entre autres, des nouvelles autorités de redresser l’économie du pays. C’est sur fond de crise économique que le mouvement de contestation s’était déclenché en décembre dernier. La population n’avait pas toléré le triplement du prix du pain décidé par les autorités.

Le général Abdel Fattah Al-Burhan, qui dirigeait jusqu’ici le Conseil militaire de transition, a déclaré, pendant son serment, que la nouvelle phase qui s’ouvre dans le pays nécessitera des « efforts concertés du peuple pour s’unir et construire un Etat fort ».

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.