RDC-Ebola : Le chef de l’ONU Guterres attendu prochainement au Nord Kivu

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, se rendra en fin de semaine prochaine en République démocratique du Congo (RDC), notamment dans le Kivu (est) pour rencontrer des survivants d’Ebola et des personnels soignants, a annoncé mercredi son porte-parole.

Antonio Guterres est attendu samedi 31 août dans la province congolaise du Nord Kivu dans le cadre d’une tournée de trois jours en RDC durement mise à l’épreuve par une épidémie d’Ebola, a annoncé son porte-parole, Stéphane Dujarric, lors de son point de presse quotidien.

Le déplacement du chef de l’ONU débutera par une première visite dans la province du Nord Kivu «pour mobiliser davantage de moyens face à l’épidémie d’Ebola», a indiqué le porte-parole. Il rencontrera des survivants et des personnels soignants dans un centre de traitement contre la maladie.

Depuis une année, la RDC lutte contre la dixième épidémie d’Ebola sur son sol. La maladie qui se transmet par contact humain direct a déjà tué plus de 1.930 personnes. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) l’a élevée au rang d’urgence sanitaire mondiale.

L’OMS a appelé lundi à Brazzaville les partenaires des Nations unies, principalement les neuf pays frontaliers de la RDC à faire « preuve de solidarité» avec leur voisin congolais dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola.

«Le moment est venu pour que tous les partenaires, notamment les neuf pays voisins de la RDC, fassent preuve de solidarité pour barrer la route à la propagation d’Ebola», a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyessus.

«La stratégie régionale de surveillance et de riposte de la maladie est si importante. Elle (…) peut combler toutes les lacunes constatées», a-t-il estimé.

«Ebola est une maladie évitable et traitable. Nous avons un vaccin qui est à plus de 97% efficace et des médicaments qui le sont à plus de 90% », a affirmé le DG de l’OMS.

Par ailleurs, une équipe japonaise spécialisée dans la réponse aux urgences concernant les maladies infectieuses sera déployée à l’est de la RDC, à partir de vendredi.

Elle doit permettre le renforcement de la quarantaine et la participation à d’autres activités pertinentes en vue de prévenir la propagation de l’épidémie, a annoncé l’ambassade du Japon en RDC.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.