Tunisie-Présidentielle : Kais Saïed en tête du premier tour, selon des résultats provisoires

L’universitaire sans appartenance politique, Kais Saïed est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle en Tunisie, selon les résultats intermédiaires portant sur trois quart des suffrages.

Ces résultats confirment des tendances annoncées au lendemain de l’élection et qui ce donnait ce candidat en tête avec 19% des voix.

Selon les tendances, Kais Saïed devance l’homme d’affaires actuellement en prison, Nabil Karoui qui a obtenu 14,9% des voix selon ce décompte partiel, et se trouve au coude à coude avec le candidat du parti  islamiste Ennahdha, Abdelfattah Mourou (13,1% des voix).

Youssef Chahed, avec 7,4% des voix, a reconnu sa défaite et a repris son poste de Premier ministre, sans donner de consignes de vote. Idem pour Moncef Marzouki, l’ancien président tunisien.

D’autres candidats défaits consultent leurs bases en ce moment pour savoir s’il est opportun ou non, d’appeler à voter pour l’un ou l’autre des trois prétendants.

La pré-campagne avait été marquée notamment par l’arrestation  du candidat Nabil Karoui, incarcéré depuis à la prison de la Mornaguia, près de Tunis, dans le cadre d’une enquête judiciaire pour «blanchiment d’argent et évasion fiscale».

Initialement prévu en novembre, le premier tour de l’élection présidentielle avait été avancé au dimanche 15 septembre après la mort le 25 juillet du chef de l’État en exercice, Béji Caïd Essebsi – dont la veuve s’est éteinte à son tour ce dimanche.

Le décès de Caïd Essebsi a également entraîné une inversion du calendrier électoral – le scrutin législatif étant désormais programmé entre les deux tours de la présidentielle.

Sept millions d’électeurs étaient appelés dimanche à départager 26 candidats pour le premier tour du scrutin présidentiel, qui s’est déroulé sur fond de grave crise économique et sociale qui ronge le pays, et dans un contexte de rejet des élites politiques traditionnelles.

Le scrutin s’est déroulé dans le calme. Les milliers d’observateurs, déployés par les partis et des institutions internationales dans les bureaux de vote, n’ont pas fait état d’infractions majeures dimanche soir.

La participation a été de 45,02% selon des chiffres encore provisoires de l’Isie, un faible taux en regard des 64% enregistrés lors du premier tour de la présidentielle de 2014.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.