Le Sénégal et France s’engagent dans une lutte commune contre l’immigration clandestine

La France et le Sénégal ont renouvelé dimanche leur engagement à coopérer pour lutter contre les migrations irrégulières à l’occasion de la visite à Dakar, du Premier ministre français, Edouard Philippe.

La France et le Sénégal se sont notamment engagés à «poursuivre une coopération efficace contre les migrations irrégulières», selon les termes de la déclaration commune.

«La délivrance des titres de séjour doit répondre à des principes clairs et ne pas être le fruit d’une forme de passivité», a ajouté Edouard Philippe  devant la communauté française vivant à Dakar.

La France a accordé environ 2 milliards d’euros au Sénégal depuis 2007 à titre d’aide au développement en contrepartie des «efforts qui doivent produire des résultats sur l’immigration irrégulière», a souligné Matignon.

«La coopération (…) peut encore s’améliorer dans la logique d’engagement réciproque », a insisté dimanche le Premier ministre français.

La France soutiendra ainsi la modernisation de l’état civil sénégalais ainsi que certains services de la police et de la gendarmerie dédiés aux contrôles des frontières et à la lutte contre le trafic des migrants.

Concernant l’immigration légale, Matignon salue la «vraie dynamique»,  de l’ordre de 7% d’admission d’étudiants sénégalais (12.500 en 2019) dans les établissements de l’enseignement supérieur français.

Philippe souhaite « augmenter le nombre de passeports talents », réservés aux étrangers disposant de certaines qualifications, « et de visas de circulation de longue durée ». Il s’est aussi engagé à réduire de moitié dès le début de 2020, les délais de traitement des demandes de visas.

Quatre feuilles de route ont été paraphées à l’issue du 4eme séminaire intergouvernemental entre les deux pays. Elles portent sur les enjeux de la sécurité et de la défense, de l’éducation, la jeunesse et la formation, de l’émergence du Sénégal, de la mobilité et la migration.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.