Maroc: ouverture de la 3ème Conférence des femmes africaines à Marrakech

La 3ème édition de la conférence des femmes africaines (AWC), a débuté   jeudi à Marrakech, avec comme objectif la mise en place d’une coalition mettant fin à l’inégalité des sexes en Afrique.

Initiée par la Fondation Helpline for the Needy Abuja (Nigeria), cette conférence a pour but de définir des agendas et des options viables, à travers lesquels les acteurs de la politique africaine peuvent canaliser les diverses ressources dont disposent les femmes africaines vers le développement durable du Continent.

S’exprimant à cette occasion, la ministre marocaine de la solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, Jamila El Moussali a appelé au renforcement de la coopération et de la coordination entre les différents acteurs et intervenants africains pour promouvoir les droits des femmes, valoriser leurs capacités, renforcer leurs compétences et faciliter leur inclusion dans les sphères de décision économique et politique.

L’amélioration de la situation de la femme africaine est tributaire de l’engagement de tous, a indiqué Mme El Moussali dans une allocution lue en son nom par la représentante du ministère, Mme Hanane Nadir.

De son côté, la présidente du Centre International de Diplomatie à Rabat et partenaire de la Conférence, Karima Rhanem, a indiqué que cette manifestation continentale d’envergure vise la mise en place d’une coalition pour mettre fin aux inégalités des sexes en Afrique.

Quant à la présidente de la Fondation Helpline, Jumai Ahmadu, elle a souligné que les femmes africaines disposent de potentialités importantes et sont devenues un réel facteur et acteur de développement.

La conférence des femmes africaines a été fondée par la Fondation Helpline for the Needy Abuja, une ONG dotée du statut consultatif auprès des Nations Unies, en collaboration avec Echoes Africa Initiatives New York.

Elle rassemble des femmes africaines pour échanger et favoriser de nouvelles idées susceptibles d’accroître leur influence et leur productivité dans leurs différents domaines d’activités

Elle projette également d’offrir aux entreprises, philanthropes et investisseurs étrangers axés sur l’Afrique, une plateforme leur permettant de rencontrer et de forger des alliances avec des femmes africaines entrepreneures, décideuses, influenceuses et professionnelles pour développer leurs projets.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.