ONU : Collecte de fonds contre Covid-19

L’Organisation des Nations Unies (ONU) organise une collecte de fonds pour la lutte mondiale contre le coronavirus, a annoncé ce mardi 17 mars le secrétariat général des Nations Unies.

« Nous savons que nous aurons besoin de plus de fonds pour faire face à la pandémie, et nous travaillons en étroite collaboration avec les Etats membres des Nations Unies et le secteur privé pour garantir la disponibilité de fonds et d’équipements pour lutter contre le COVID-19, tant au sein des Etats membres que parmi les groupes vulnérables, tels que les réfugiés et les personnes déplacées que nous aidons », a déclaré Farhan Haq, porte-parole adjoint du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres.

Haq fait noter qu’il y a beaucoup de dépenses à venir, et l’ONU doit évaluer précisément quelles sont les étapes supplémentaires nécessaires pour obtenir le financement requis.

Reconnaissant que les gouvernements individuellement sont aussi confrontés à des difficultés économiques, toutefois, les Nations Unies demandent « instamment à tous les pays d’aider à mettre en commun ce qu’ils peuvent dès maintenant pour stopper cette pandémie le plus rapidement possible, car, évidemment, les avantages économiques d’une solution plus rapide, plutôt que de la voir s’éterniser dans tant de pays, sont presque incalculables».

« Il y aura un impact économique du Covid-19 sur de nombreux Etats membres, et nous commençons seulement à comprendre l’ampleur de ce phénomène», a ajouté Farhan Haq.

De son côté, le Fonds monétaire international (FMI) conseille aux gouvernements, confrontés à la pandémie du coronavirus, de stimuler l’économie mondiale de façon coordonnée s’ils veulent stabiliser la situation.

Toutes les mesures, qu’elles soient monétaires, budgétaires ou réglementaires, sont plus efficaces quand elles sont effectués en coopération,  indiqué Kristalina Georgieva, la directrice générale du FMI.

«Un contact constant et une coordination étroite sont les meilleurs médicaments pour garantir que la douleur infligée par le virus est de courte durée», a-t-elle soutenu.

« À mesure que le virus se propage, une action coordonnée accrue sera essentielle pour renforcer la confiance et assurer la stabilité de l’économie mondiale», a déclaré Mme Georgieva.

Notons que le FMI n’a pas encore évalué de façon précise l’impact du coronavirus sur l’économie mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.